Posts Tagged 'ADQ'

Une enquête publique? Ben voyons! (8)

À la manière d’Infoman (Radio-Canada)…

Gérard Deltell – Voeux de Noel 2009

Camil Bouchard méprise ses électeurs

Le départ du député péquiste de Vachon, Camil Bouchard, est largement commenté sur la blogosphère (ici, ici et ici) et dans les médias. Pour ma part, mon commentaire ira dans une autre direction, celle des électeurs et du rôle de l’opposition officielle.

Lors de son point de presse pour annoncer son retrait de la vie parlementaire, un petit passage intéressant a retenu mon attention. Voici une partie de l’échange entre le député souverainiste démissionnaire et Martine Biron de Radio-Canada:

Mme Biron (Martine): M. Bouchard, vous avez dit: J’ai été déçu du résultat des élections. Est-ce qu’on comprend que, si vous aviez été au pouvoir, vous seriez resté?

M. Bouchard: Oui, vous comprenez bien.

Mme Biron (Martine): Donc, c’est l’opposition qui rebute un peu, comme M. Legault?

M. Bouchard: Oui. Bien, c’est parce que… Oui. Il ne faut pas oublier que ça fait quand même sept ans que je suis dans l’opposition, sept ans où je perds quasiment tous mes votes, hein – on peut le dire comme ça, hein?

Wow! Quel mépris pour les électeurs qui lui ont accordé une majorité à trois reprises (dont deux fois par un peu plus de 200 votes!). Selon Camil Bouchard, voter pour un candidat dont le parti ne forme pas le gouvernement, c’est une vote perdu… Quelle classe!

D’avril 2003 à mars 2007 et de décembre 2008 à aujourd’hui (soit près de cinq ans au total), force est d’admettre que l’opposition officielle du PQ ne fait pas le poids face à l’arrogance de Jean Charest. En ce sens, je considère effectivement les votes péquiste « perdus ». Qui plus est, qu’est-ce que les souverainistes ont apporté au Québec pendant cette période? Rien.

Pourtant, le court passage (mars 2007 à novembre 2008) des adéquistes dans le rôle d’une opposition officielle efficace aura contribué grandement aux Québécois. Le PLQ s’est plié à de nombreuses demandes de l’ADQ ou encore, a plagié son programme. En voici des exemples lors du budget 2008-2009:

(Le Devoir, 14 mars 2008) – …la ministre des Finances a parsemé son budget de mesures dont la paternité pouvait être revendiquée par l’ADQ

…Parmi les mesures qui ont séduit l’ADQ, citons la principale: le gouvernement majore le crédit d’impôt pour les frais de garde afin de permettre aux familles qui assument le plein tarif des garderies non subventionnées de payer le même prix, au bout du compte, que les parents dont les enfants fréquentent les garderies à 7 $ par jour… …avec cette mesure, l’iniquité disparaît pour les 93 000 enfants qui fréquentent les garderies privées non subventionnées…

…D’autres mesures contenues dans le budget semblaient formulées pour plaire à l’ADQ. C’est le cas du nouveau crédit d’impôt remboursable de 30 % pour le répit des aidants naturels

…le crédit d’impôt pour la francisation des entreprises, contenu dans le budget, est une proposition adéquiste présentée aux militants à leur congrès de la fin de semaine…

… la ministre des Finances bonifie (de 30 à 50%) le crédit d’impôt pour le traitement de l’infertilité et pour les frais d’adoption, une mesure inspirée d’un engagement électoral de l’ADQ…

… l’ADQ avait réclamé un crédit d’impôt à l’investissement, ce à quoi la ministre des Finances a répondu favorablement avec un crédit d’impôt pour l’achat de matériel de fabrication et de transformation

La liste étant trop longue, je termine avec cette « récupération » libérale (campagne 2008) du programme adéquiste, au sujet de l’ajout au « panier de services » de la RAMQ, du traitement de l’infertilité, dont la fécondation in vitro et les frais reliés à l’insémination artificielle. Le tout devrait être en vigueur en 2010.

Monsieur Bouchard, si vous considérez avoir « perdu » vos votes, c’est parce que l’opposition péquiste ne fait rien pour faire avancer pour le Québec. Votre bilan de cinq années à titre d’opposition officielle n’arrive pas à la cheville de celui des dix-huit mois des adéquistes. Pas besoin d’être au pouvoir Camil…

Camil Bouchard en a surtout assez de ne pas être au pouvoir, de ne pas pouvoir influencer comme il en est capable (!!!) dans notre société. Il aurait mieux aimé faire des politiques pour changer les choses, que de faire de la simple politique partisane, comme il en a été limité depuis son entrée sur la scène politique provinciale. Camil Bouchard n’aura pas eu la patience non plus d’attendre la prochaine élection et il tire sa révérence… (Le Courrier du Sud)

Y a-t-il trop d’immigrants?

Printemps 2008, en pleine campagne pour les élections partielles dans les circonscriptions montréalaises de Bourget et de Pointe-aux-Trembles, l’ADQ tente de faire la promotion de sa politique nataliste et du gel du seuil d’immigration au Québec (à 45 000 par année) avec des slogans sur ses affiches électorales qui, je l’avoue, ont complètement raté la cible avec des raccourcis simplistes. Ai-je besoin de vous rapeller que libéraux, péquistes et médias n’ont pas fait de quartier aux adéquistes?

Malgré que j’approuve l’idée du gel du seuil d’immigration, le message a été très mal véhiculé et le « messager » crucifié sur la place publique. Malaise!

À ce propos, Rima Elkouri de La Presse écrivait le 26 avril 2008: …En matière d’immigration, Mario Dumont reproche essentiellement à ses adversaires péquistes et libéraux d’avoir haussé les seuils d’immigration sans avoir ajusté en conséquence les ressources pour faciliter l’intégration et la francisation des nouveaux venus. Il n’y a rien de lepéniste ou de xénophobe là-dedans… …Hier encore, un sondage Léger Marketing-Le Devoir a révélé que 51% des Québécois sont, comme Mario Dumont, d’avis que la capacité d’accueil et d’immigration a été atteinte…

Un an et demi plus tard, Patrick Grady, un économiste canadien de grande réputation va même plus loin! Il y a trop d’immigrants au pays. Voici ce que Claude Piché de La Presse écrivait sur le sujet dans l’édition du samedi (!!!) 12 décembre 2009:

Le marché du travail n’est plus capable d’offrir des emplois de qualité à tous les immigrants qui arrivent au Canada. Il faut donc se demander si le temps est venu de revoir les plafonds d’immigration à la baisse.

La question n’est pas posée par un quelconque groupe de pression xénophobe, mais par Peter Patrick Grady, un économiste de grande réputation. M. Grady, ancien haut fonctionnaire au ministère des Finances, a notamment été consultant à la Commission Macdonald et président du Groupe de travail sur l’emploi saisonnier et l’assurance-emploi.

Dans un article publié dans la dernière livraison de Fraser Forum, la revue mensuelle de l’Institut Fraser, M. Grady rappelle qu’en 2006, plus de 250 000 immigrants se sont installés au Canada. Il propose d’introduire une nouvelle cible beaucoup plus basse, à 100 000 par année.

D’emblée, il reconnaît que sa proposition risque de faire des vagues. «Avec le système de sélection actuel, il est impossible d’intégrer harmonieusement 250 000 nouveaux arrivants par année sur le marché du travail, écrit-il, mais bien peu de gens sont prêts à l’admettre, et encore moins à faire quelque chose pour corriger la situation

Pourtant, la situation des immigrants sur le marché du travail se détériore constamment depuis un quart de siècle, y compris chez ceux qui détiennent un diplôme universitaire.

Le reste de l’article de Claude Piché est disponible ici. Vous pouvez aussi télécharger gratuitement la revue Fraser Forum (disponible en anglais seulement) à partir de la page d’accueil de l’Institut : www.fraserinstitute.org

Pour l’instant, j’endosse toujours la position adéquiste du printemps 2008 sur le sujet: gel du seuil et ajustement des ressources d’abord. Mais je dois avouer que Patrick Grady m’amène à poursuivre ma réflexion… Et vous?

En passant, un journaliste va-t-il demander à  la ministre Yolande James de commenter les écrits de Grady? Certainement pas…

Message du chef de l’ADQ (10/12/09)

Nouvelle initiative intéressante de notre nouveau chef, Gérard Deltell… Ce dernier s’adressera régulièrement aux militants et aux Québécois via de courts vidéos disponibles sur la page d’accueil du site Internet de l’ADQ. Voici le tout premier vidéo mis en ligne le 10 décembre dernier.

Marc Picard lorgne-t-il déjà du côté du PLQ? (2)

Pour faire suite à un premier article sur le sujet, je remarque sur le site du DGEQ que Marc Picard n’a pas perdu de temps. Il est officiellement enregistré comme « indépendant », lui permettant ainsi de solliciter ou recueillir des contributions, d’effectuer des dépenses électorales et de contracter des emprunts.

23 novembre 2009
Conformément à l’article 64 de la Loi électorale, le Directeur général des élections désire informer la population qu’il a autorisé, le 17 novembre 2009, monsieur Marc Picard, député indépendant dans la circonscription de Chutes-de-la-Chaudière. Madame Danielle Paré agit à titre de représentante officielle.
(source)

Pour votre information, Éric Caire n’est pas (encore) inscrit comme indépendant au DGEQ…

150 M$ sans appel d’offres aux amis du PLQ en six mois!

Voilà le triste constat auquel arrive Sylvie Roy de l’ADQ après avoir consulté les contrats accordés sans appel d’offre du ministère des Transports (MTQ) pour la période d’avril à octobre 2009. (source) Le MTQ a octroyé 559 contrats de gré à gré pour une valeur de 240 M$ au cours des six premiers mois de 2009. 95% des contrats valaient plus de 100 000$.

L’étude menée par l’ADQ consistait à recouper les noms des actionnaires des entreprises bénéficiaires de contrats du MTQ avec le registre des donateurs du Parti libéral du Québec. Sylvie Roy affirme que sur les 240 M$ en contrats attribués par le MTQ, les entreprises donatrices (à hauteur de près de 1 M$ depuis 2000) ont bénéficié de contrats totalisant 150 M$, soit plus de 60% de la valeur des contrats.

Selon Sylvie Roy, il y a « anguille sous roche » et il faut « faire une vraie enquête sur la construction ».

Le point de presse de Sylvie Roy sur le sujet est disponible ici ainsi qu’une entrevue accordée à Anne-Marie Dussault (Radio-Canada) ici.

Le reportage de Pierre Duchesne de Radio-Canada (ici) est aussi très intéressant… Le ministre délégué aux Transports, Norm « le collecteur » MacMillan, avoue candidement « ramasser » 100 000$ par année pour le parti depuis qu’il est ministre: « C’est moi qui s’occupe de ça, c’est moi qui fait les appels, c’est mon bureau qui s’occupe de ça. J’ai toujours fait ça d’même! »

Il est assez ironique que ces révélations soient dévoilées en ce 9 décembre, journée mondiale contre la corruption, alors que Jean Charest visite le pays le plus corrompu de la planête, la Russie!


MES CATÉGORIES

juillet 2017
D L M M J V S
« Mar    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

MES ARCHIVES PAR MOIS

MES ARTICLES LES PLUS CONSULTÉS

RSS ADQ – COMMUNIQUÉS

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.

RSS ADQ-CDJ – ACTUALITÉS

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.

RSS ANGLE DROIT

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.

RSS BLOG CDJ DE L’ADQ

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.

RSS BLOG CENTRE-DROIT

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.

RSS BLOG ENJEUX DE SOCIÉTÉ (MARIE GRÉGOIRE)

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.

RSS BLOG FRUITMÛR

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.

RSS BLOG LE CHOIX DU QUÉBEC

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.

RSS CARNET DE MICHEL C. AUGER (RC/RDI)

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.

RSS CARNET DE GÉRALD FILLION (RC/RDI)

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.

RSS LE JOURNAL DE QUÉBEC – POLITIQUE PROVINCIALE

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.

RSS RUE FRONTENAC – POLITIQUE QUÉBÉCOISE

  • Erreur, le flux RSS est probablement en panne. Essayez plus tard.