Archive Page 2

Camil Bouchard méprise ses électeurs

Le départ du député péquiste de Vachon, Camil Bouchard, est largement commenté sur la blogosphère (ici, ici et ici) et dans les médias. Pour ma part, mon commentaire ira dans une autre direction, celle des électeurs et du rôle de l’opposition officielle.

Lors de son point de presse pour annoncer son retrait de la vie parlementaire, un petit passage intéressant a retenu mon attention. Voici une partie de l’échange entre le député souverainiste démissionnaire et Martine Biron de Radio-Canada:

Mme Biron (Martine): M. Bouchard, vous avez dit: J’ai été déçu du résultat des élections. Est-ce qu’on comprend que, si vous aviez été au pouvoir, vous seriez resté?

M. Bouchard: Oui, vous comprenez bien.

Mme Biron (Martine): Donc, c’est l’opposition qui rebute un peu, comme M. Legault?

M. Bouchard: Oui. Bien, c’est parce que… Oui. Il ne faut pas oublier que ça fait quand même sept ans que je suis dans l’opposition, sept ans où je perds quasiment tous mes votes, hein – on peut le dire comme ça, hein?

Wow! Quel mépris pour les électeurs qui lui ont accordé une majorité à trois reprises (dont deux fois par un peu plus de 200 votes!). Selon Camil Bouchard, voter pour un candidat dont le parti ne forme pas le gouvernement, c’est une vote perdu… Quelle classe!

D’avril 2003 à mars 2007 et de décembre 2008 à aujourd’hui (soit près de cinq ans au total), force est d’admettre que l’opposition officielle du PQ ne fait pas le poids face à l’arrogance de Jean Charest. En ce sens, je considère effectivement les votes péquiste « perdus ». Qui plus est, qu’est-ce que les souverainistes ont apporté au Québec pendant cette période? Rien.

Pourtant, le court passage (mars 2007 à novembre 2008) des adéquistes dans le rôle d’une opposition officielle efficace aura contribué grandement aux Québécois. Le PLQ s’est plié à de nombreuses demandes de l’ADQ ou encore, a plagié son programme. En voici des exemples lors du budget 2008-2009:

(Le Devoir, 14 mars 2008) – …la ministre des Finances a parsemé son budget de mesures dont la paternité pouvait être revendiquée par l’ADQ

…Parmi les mesures qui ont séduit l’ADQ, citons la principale: le gouvernement majore le crédit d’impôt pour les frais de garde afin de permettre aux familles qui assument le plein tarif des garderies non subventionnées de payer le même prix, au bout du compte, que les parents dont les enfants fréquentent les garderies à 7 $ par jour… …avec cette mesure, l’iniquité disparaît pour les 93 000 enfants qui fréquentent les garderies privées non subventionnées…

…D’autres mesures contenues dans le budget semblaient formulées pour plaire à l’ADQ. C’est le cas du nouveau crédit d’impôt remboursable de 30 % pour le répit des aidants naturels

…le crédit d’impôt pour la francisation des entreprises, contenu dans le budget, est une proposition adéquiste présentée aux militants à leur congrès de la fin de semaine…

… la ministre des Finances bonifie (de 30 à 50%) le crédit d’impôt pour le traitement de l’infertilité et pour les frais d’adoption, une mesure inspirée d’un engagement électoral de l’ADQ…

… l’ADQ avait réclamé un crédit d’impôt à l’investissement, ce à quoi la ministre des Finances a répondu favorablement avec un crédit d’impôt pour l’achat de matériel de fabrication et de transformation

La liste étant trop longue, je termine avec cette « récupération » libérale (campagne 2008) du programme adéquiste, au sujet de l’ajout au « panier de services » de la RAMQ, du traitement de l’infertilité, dont la fécondation in vitro et les frais reliés à l’insémination artificielle. Le tout devrait être en vigueur en 2010.

Monsieur Bouchard, si vous considérez avoir « perdu » vos votes, c’est parce que l’opposition péquiste ne fait rien pour faire avancer pour le Québec. Votre bilan de cinq années à titre d’opposition officielle n’arrive pas à la cheville de celui des dix-huit mois des adéquistes. Pas besoin d’être au pouvoir Camil…

Camil Bouchard en a surtout assez de ne pas être au pouvoir, de ne pas pouvoir influencer comme il en est capable (!!!) dans notre société. Il aurait mieux aimé faire des politiques pour changer les choses, que de faire de la simple politique partisane, comme il en a été limité depuis son entrée sur la scène politique provinciale. Camil Bouchard n’aura pas eu la patience non plus d’attendre la prochaine élection et il tire sa révérence… (Le Courrier du Sud)

Y a-t-il trop d’immigrants?

Printemps 2008, en pleine campagne pour les élections partielles dans les circonscriptions montréalaises de Bourget et de Pointe-aux-Trembles, l’ADQ tente de faire la promotion de sa politique nataliste et du gel du seuil d’immigration au Québec (à 45 000 par année) avec des slogans sur ses affiches électorales qui, je l’avoue, ont complètement raté la cible avec des raccourcis simplistes. Ai-je besoin de vous rapeller que libéraux, péquistes et médias n’ont pas fait de quartier aux adéquistes?

Malgré que j’approuve l’idée du gel du seuil d’immigration, le message a été très mal véhiculé et le « messager » crucifié sur la place publique. Malaise!

À ce propos, Rima Elkouri de La Presse écrivait le 26 avril 2008: …En matière d’immigration, Mario Dumont reproche essentiellement à ses adversaires péquistes et libéraux d’avoir haussé les seuils d’immigration sans avoir ajusté en conséquence les ressources pour faciliter l’intégration et la francisation des nouveaux venus. Il n’y a rien de lepéniste ou de xénophobe là-dedans… …Hier encore, un sondage Léger Marketing-Le Devoir a révélé que 51% des Québécois sont, comme Mario Dumont, d’avis que la capacité d’accueil et d’immigration a été atteinte…

Un an et demi plus tard, Patrick Grady, un économiste canadien de grande réputation va même plus loin! Il y a trop d’immigrants au pays. Voici ce que Claude Piché de La Presse écrivait sur le sujet dans l’édition du samedi (!!!) 12 décembre 2009:

Le marché du travail n’est plus capable d’offrir des emplois de qualité à tous les immigrants qui arrivent au Canada. Il faut donc se demander si le temps est venu de revoir les plafonds d’immigration à la baisse.

La question n’est pas posée par un quelconque groupe de pression xénophobe, mais par Peter Patrick Grady, un économiste de grande réputation. M. Grady, ancien haut fonctionnaire au ministère des Finances, a notamment été consultant à la Commission Macdonald et président du Groupe de travail sur l’emploi saisonnier et l’assurance-emploi.

Dans un article publié dans la dernière livraison de Fraser Forum, la revue mensuelle de l’Institut Fraser, M. Grady rappelle qu’en 2006, plus de 250 000 immigrants se sont installés au Canada. Il propose d’introduire une nouvelle cible beaucoup plus basse, à 100 000 par année.

D’emblée, il reconnaît que sa proposition risque de faire des vagues. «Avec le système de sélection actuel, il est impossible d’intégrer harmonieusement 250 000 nouveaux arrivants par année sur le marché du travail, écrit-il, mais bien peu de gens sont prêts à l’admettre, et encore moins à faire quelque chose pour corriger la situation

Pourtant, la situation des immigrants sur le marché du travail se détériore constamment depuis un quart de siècle, y compris chez ceux qui détiennent un diplôme universitaire.

Le reste de l’article de Claude Piché est disponible ici. Vous pouvez aussi télécharger gratuitement la revue Fraser Forum (disponible en anglais seulement) à partir de la page d’accueil de l’Institut : www.fraserinstitute.org

Pour l’instant, j’endosse toujours la position adéquiste du printemps 2008 sur le sujet: gel du seuil et ajustement des ressources d’abord. Mais je dois avouer que Patrick Grady m’amène à poursuivre ma réflexion… Et vous?

En passant, un journaliste va-t-il demander à  la ministre Yolande James de commenter les écrits de Grady? Certainement pas…

Recyclage libéral – Fonds pour les proches aidants

Le gouvernement libéral de Jean Charest est le champion du recyclage et en voici un autre exemple… Combien de fois, selon vous, le fameux fonds de 200 M$ sur 10 ans pour les proches aidant les personnes malades à domicile a-t-il été annoncé officiellement? Au moins quatre fois…

13 mars 2008 – …la ministre des Finances… …Mme Monique Jérôme-Forget, est heureuse d’annoncer… …la mise sur pied, en partenariat avec la famille Chagnon, d’un fonds de 200 M$ sur 10 ans, pour l’amélioration et le développement des services auprès des aidants naturels… (source)

19 mars 2008 – La ministre responsable des Aînés, Mme Marguerite Blais, a dévoilé aujourd’hui (???) en conférence de presse une série d’actions gouvernementales en réponse aux demandes faites par les aînés… …Un fonds de 200 M$ sur dix ans qui vise principalement le développement et l’amélioration des services de répit pour les proches aidants… (source)

15 mars 2009 –  La ministre responsable des Aînés, Mme Marguerite Blais, a dévoilé aujourd’hui les grandes lignes du projet de loi no 6 instituant le Fonds de soutien aux proches aidants des aînés… C’est un partenariat avec la fiducie de la famille d’André Chagnon (Sojecci II ltée) qui permettra à ce fonds de 200 M$ de voir le jour… (source)

23 novembre 2009 –  La ministre responsable des Aînés, Mme Marguerite Blais, et M. André Chagnon, président de Sojecci II ltée, la société de gestion de la famille Chagnon, ont conclu aujourd’hui une entente visant la mise en place d’un fonds de 200 M$ sur dix ans destiné au soutien des proches aidants du Québec… (source)

Il faut dire qu’avec le PLQ, il ne faut pas trop être pressé…

En février 2004, lors du conseil général, les membres avaient pourtant adopté une résolution (#2) en ce sens: …que cette politique reconnaisse le soutien des aidants naturels auprès de nos aînés et qu’elle prévoit des mesures concrètes pour ces aidants

Près de six ans plus tard, les proches aidants auront peut-être de quoi se mettre sous la dent…

Heureusement que Marguerite « la terrible » « aime son monde« !

Grippe A (H1N1): A pour A-rrêtons de capoter! (6)

Est-ce enfin la fin du « Porcinogate« ? Puisque l’hystérie médiatique s’essouffle au même rythme que les files d’attente disparaissent (tout comme les centres de vaccination et de grippe), ceci pourrait fort bien être mon dernier survol des manchettes portant sur le sujet de cette fausse pandémie qui aura largement profité ($$$) aux entreprises pharmaceutiques et sanitaires.

La vaccination en chute libre – La folie de la vaccination s’estompe. Devant la baisse importante d’achalandage, on fermera la plupart des centres de vaccination massive dans une semaine… …Le ministre Bolduc n’ose plus s’avancer sur l’objectif de vacciner plus de 70 % de la population. Il estime que si tout va bien, environ 60 % des gens seront vaccinés d’ici vendredi prochain. Un problème se pointe toutefois à l’horizon puisqu’on a commandé 11 millions de doses à Glaxo Smith Kline… …Jusqu’à maintenant, la grippe a été moins forte que prévu cet automne au Québec… (Le Journal de Montréal)

Par André-Philippe Côté, Le Soleil, 29 novembre 2009

Vaccination: 7 M$ pour convaincre les Québécois – Le gouvernement du Québec a dépensé plus de 7,2 M$ à ce jour, uniquement dans le but de convaincre les Québécois de se faire vacciner contre la grippe A (H1N1)… (La Presse)

Le vaccin aurait déclenché le syndrome Guillain-Barré – « Je me suis fait vacciner à 16 h 40 et le lendemain matin, je n’étais plus capable de me lever. Je n’avais plus d’équilibre et j’avais les jambes complètement paralysées! »… (Le Journal de Québec)

Jean Charest donne l’exemple en se faisant vacciner – …Selon le premier ministre du Québec, Jean Charest, même si… …l’intensité de la pandémie est à la baisse, les Québécois ont tort d’entretenir « une fausse impression de sécurité »… (Agence QMI)

Les infirmières furieuses contre Québec – Les médecins ayant accepté de travailler dans les cliniques de grippe obtiennent des primes et des forfaits additionnels… La rémunération complémentaire irrite les infirmières. La présidente du Syndicat de l’hôpital de Chicoutimi, Martine Côté, ne comprend pas comment le gouvernement peut agir de la sorte. «C’est deux poids, deux mesures, déplore Mme Côté, parce que la FIIQ avait tenté de négocier avec le gouvernement, pour les infirmières qui vaccinaient, des conditions facilitantes. Ça avait été une fin de non-recevoir immédiate»… (TVA)

H1N1: La FIQ critique la gestion du gouvernement – La présidente de la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ), Régine Laurent, estime que le gouvernement du Québec aurait pu mieux gérer la crise provoquée par la pandémie de grippe A(H1N1)… …le gouvernement a fait preuve de beaucoup d’improvisation… …le ministère de la Santé a semé la panique dans la population de façon injustifiée… (La Presse Canadienne)

Des Canadiens vaccinés victimes d’anaphylaxie (La Presse Canadienne)

Grippe A: entre information et désinformation (Le Soleil)

Par Marc Beaudet, Rue Frontenac, 15 octobre 2009

Grippe A/H1N1 : Un lot de vaccins retiré – Le laboratoire pharmaceutique GlaxoSmithKline annonce qu’il a demandé au personnel médical du Canada de ne pas utiliser un lot de vaccin contre la grippe A/H1N1, de crainte qu’il ne déclenche des allergies qui pourraient s’avérer dangereuses… (La Presse Canadienne)

Détresse respiratoire et cardiaque : «Le vaccin est en cause» – Une agente administrative en milieu hospitalier s’est retrouvée en détresse respiratoire et cardiaque six jours après s’être fait vacciner, et elle est convaincue que le vaccin en est la cause directe… …on a dû lui implanter un stimulateur cardiaque… (Le Journal de Québec)

Opération Nez rouge — Les bénévoles devront porter un masque (Rue Frontenac)

Un second vaccin pour éviter le pire (L’Actualité)

Passe-droits pour des membres de CA d’hôpitaux – …C’est le cas notamment à l’Institut de cardiologie de Montréal… (La Presse)

Le syndrome du spaghetti – Il y a eu du cafouillage dans la campagne de vaccination contre le virus de la grippe A (H1N1). Cela s’explique en partie par la complexité intrinsèque de l’opération. En partie par des maladresses bureaucratiques. Les problèmes tiennent aussi aux structures. Trop de marmitons. Trop de chefs, mais trop peu de leaders. Les institutions et les organismes chargés de combattre la grippe se chevauchent et s’entremêlent en un indigeste spaghetti administratif. On ne sait plus qui fait quoi… (La Presse)

Québec pourrait décréter l’état d’urgence sanitaire (La Presse Canadienne)

La chronique de Jean-Jacques Samson : Le bogue de l’an H1N1 – …des millions de doses du coûteux vaccin contre la grippe A (H1N1) seront gaspillées… …Les Québécois ont par ailleurs apprivoisé les grippes depuis longtemps. Elles font partie de notre folklore et même de notre humour (les « grippes d’hommes »). En plus, nos dirigeants ont déjà crié au loup si fort, ils ont dépensé des sommes astronomiques et ils ont incité inutilement les citoyens à se préparer pour l’apocalypse, notamment avec le bogue de l’an 2000, qu’ils ne sont plus crus. Les Québécois ont l’impression d’avoir été dupés ces derniers mois. Les critères de définition d’une pandémie ont été modifiés à la baisse par les organismes internationaux de santé, ce qui fait que l’on atteint très rapidement le plus haut niveau d’alerte, sans que les citoyens voient autour d’eux assez de personnes malades pour justifier un tel branle-bas… …Le ministre de la Santé, Yves Bolduc, a maintenant toute une côte à remonter, et en vitesse… (Le Journal de Québec)

En terminant, je vous offre la recette de Purell « maison » d’Infoman

Message du chef de l’ADQ (10/12/09)

Nouvelle initiative intéressante de notre nouveau chef, Gérard Deltell… Ce dernier s’adressera régulièrement aux militants et aux Québécois via de courts vidéos disponibles sur la page d’accueil du site Internet de l’ADQ. Voici le tout premier vidéo mis en ligne le 10 décembre dernier.

La catastrophe Bolduc (7)

Les semaines se suivent et se ressemblent pour notre « king » des urgences, le ministre de la Santé Yves Bolduc…

Hôpital St-Sacrement : La pénurie de pathologistes coûte cher – La pénurie de pathologistes, combinée à un surcroît d’analyses, force l’hôpital du Saint-Sacrement à faire appel à un laboratoire de pathologie ontarien pour le traitement du tiers de ses tests. Sur une base annuelle, on estime qu’il en coûtera entre 850 000 $ et 1 M$ pour les services externes de ce laboratoire… (Le Journal de Québec)

Les nutritionnistes veulent plus de place – Alors que le Québec grossit et vieillit, les nutritionnistes estiment qu’ils devraient être plus nombreux dans le réseau de la santé et davantage intégrés au personnel soignant… (Le Soleil)

Livraison du centre de génomique : Les chercheurs du CHUL s’impatientent – Les délais considérables de livraison du nouveau centre en génomique du CHUL ont causé plusieurs préjudices aux chercheurs, estime le CHUQ, qui en a saisi la Corporation d’hébergement du Québec (CHQ). La firme Decarel et ses partenaires font face à une poursuite de 6,9 M$ par la CHQ, qui les tient responsables des retards de livraison de plus d’un an et demi du centre de recherche en génomique, construit au coût de près de 22 M$. Au moment de la prise de possession du bâtiment, en juillet 2008, une inspection a révélé des défectuosités majeures dans les murs et les plafonds de l’édifice de quatre étages… (Le Journal de Québec)

Modernisation de l’Hôtel-Dieu de Québec : Une annonce en janvier et une réévaluation du projet PPP – Le ministre de la Santé, Yves Bolduc, prévoit faire une annonce, en janvier, en ce qui a trait au projet de modernisation de l’Hôtel-Dieu de Québec, dont la mise en chantier ne semble pas pour demain… (Le Journal de Québec)

Entente France-Québec : Des aspirants médecins mécontents – …Le médecin français doit pour sa part (pour pratiquer au Québec) se soumettre à un long et coûteux processus… Il doit d’abord participer à une semaine d’observation (300 $), préalable à un stage d’évaluation de trois mois (12 000 $) dans un cadre universitaire ou réglementé. Il doit ensuite passer un examen. S’il réussit, il se verra délivrer un permis restrictif d’exercice d’un an dans un établissement public, au terme duquel il doit passer un autre examen. Il peut aussi recevoir un permis restrictif de cinq ans qui n’est pas assujetti à un examen… (Radio-Canada)

Pénurie de médecins : Saint-Sacrement en difficulté – La pénurie de médecins généralistes se fait sentir à l’hôpital du Saint-Sacrement, où des horaires de garde restent à découvert pour le premier semestre de 2010, à compter de janvier… (Le Journal de Québec)

Le CUSM coûtera 300 M$ de plus – Le consortium pour la construction du CUSM en partenariat public-privé est choisi, et il est acquis que le méga-hôpital anglophone coûtera beaucoup plus cher que prévu. Il faudra compter, semble-t-il, environ 300 M$ de plus pour le projet, qui totalisait déjà 1,2 G$… (La Presse)

Un appui de taille aux sites d’injection supervisée – Grande victoire pour les organismes de lutte à la toxicomanie, l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) vient de se prononcer en faveur des controversés sites d’injection supervisée dans la province pour lutter contre la transmission du VIH et de l’hépatite… …La balle est dans le camp du docteur Bolduc. Il doit assumer son rôle de ministre de la Santé en implantant des services d’injection supervisée… (Rue Frontenac)

La formule des PPP encore rabrouée – Alors que le nom du consortium choisi pour la construction du nouveau CUSM doit tomber d’un jour à l’autre, de nombreuses voix s’élèvent pour dénoncer une fois de plus la formule du partenariat-public-privé défendue par Québec… …deux syndicats affiliés à la CSN et qui représentent 10 000 employés du CHUM et du CUSM ont manifesté leur désaccord face à ce mode de financement… (Rue Frontenac)

Manque de pharmaciens hospitaliers – Dans 45% des hôpitaux du Québec, on a recours à des pharmaciens dépanneurs, dans 65%, le personnel est de 30% inférieur aux besoins, et dans 20%, la pénurie est de 60% et plus. C’est ce que signale l’Association des pharmaciens des établissements de santé du Québec… (L’Éclaireur-Progrès)

Marc Picard lorgne-t-il déjà du côté du PLQ? (2)

Pour faire suite à un premier article sur le sujet, je remarque sur le site du DGEQ que Marc Picard n’a pas perdu de temps. Il est officiellement enregistré comme « indépendant », lui permettant ainsi de solliciter ou recueillir des contributions, d’effectuer des dépenses électorales et de contracter des emprunts.

23 novembre 2009
Conformément à l’article 64 de la Loi électorale, le Directeur général des élections désire informer la population qu’il a autorisé, le 17 novembre 2009, monsieur Marc Picard, député indépendant dans la circonscription de Chutes-de-la-Chaudière. Madame Danielle Paré agit à titre de représentante officielle.
(source)

Pour votre information, Éric Caire n’est pas (encore) inscrit comme indépendant au DGEQ…


MES CATÉGORIES

mai 2017
D L M M J V S
« Mar    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

MES ARCHIVES PAR MOIS

MES ARTICLES LES PLUS CONSULTÉS

RSS ADQ – COMMUNIQUÉS

  • Une erreur est survenue ; le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.

RSS ADQ-CDJ – ACTUALITÉS

  • Une erreur est survenue ; le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.

RSS ANGLE DROIT

  • Une erreur est survenue ; le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.

RSS BLOG CDJ DE L’ADQ

  • Une erreur est survenue ; le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.

RSS BLOG CENTRE-DROIT

  • Une erreur est survenue ; le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.

RSS BLOG ENJEUX DE SOCIÉTÉ (MARIE GRÉGOIRE)

  • Une erreur est survenue ; le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.

RSS BLOG FRUITMÛR

  • Une erreur est survenue ; le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.

RSS BLOG LE CHOIX DU QUÉBEC

  • Une erreur est survenue ; le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.

RSS LE JOURNAL DE QUÉBEC – POLITIQUE PROVINCIALE

  • Une erreur est survenue ; le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.

RSS RUE FRONTENAC – POLITIQUE QUÉBÉCOISE

  • Une erreur est survenue ; le flux est probablement indisponible. Veuillez réessayer plus tard.